E-LISTE #24 - septembre 2022

#1

[Patrick Staram-Internationale Situationniste]

CAHIER POUR UN PAYSAGE A INVENTER
No 1. [Seul No. paru]. S.l.n.d. [Montréal, juin 1960].

1 volume [210 x 270 mm.], 103, [3] pages, agrafé, couverture imprimée.

 

Publiée par Patrick Straram, proche de Guy Debord et d’Ivan Chtcheglov, membre de l’internationale lettriste puis exilé au Canada pour fuir ses obligations militaires, Cahier pour un paysage à inventer est la seule publication canadienne à faire référence à l’I.S. Elle publie pour la première fois des textes de Debord, Ivain et Jorn dans ce pays. La revue contient également des textes d’auteurs canadiens : P. Straram, G. Leclerc, G. Miron, M. F. O’ Leary, P. M. Lapointe, G. Hénault, etc.

 

Vendu

#2

[Internationale Situationniste / Bauhaus Situationniste]

NYE LINJER 1. årgang, nr. 1.

Braband, [Fall] 1961.

1 volume [170 x 260 mm.], 36 pages, couverture originale illustrée par J. V. Martin.

 

Première publication du “Bauhaus Situationniste”

Seul et unique numéro de cette revue publiée après que Jørgen Nash -alors membre de l’IS dont il sera exclu l’année suivante- achète “Drakabygget”, une ferme située dans le sud de la Suède et y crée en 1961 le “Bauhaus Situationniste”, un projet soutenu par Asger Jorn, Jens Jørgen Thorsen, Heimrad Prem, J.V.Martin, H.P. Zimmer, J. de Jong, Ruddi Dutschke, Dieter Kunzelman, H. Strid, Patrick O’Brien [Guy Atkins], Peter Lindell et Novi Maruni.

“Nye linjer” publie “le Manifeste situationniste” traduit en danois auquel les signatures des membres du “Bauhaus imaginiste” ont été ajoutées. Ce manifeste avait d’abord été publié en français sans signature dans “l’Internationale Situationniste” N ° 4 [juin 1960] puis, plus tard la même année, en allemand dans “SPUR” No.1 signé “Debord, Jorn, Constant, Wyckaert, Pinot-Gallizio et le Gruppe SPUR”.

La revue contient également une version danoise de “Hand off Alexander Trocchi”: un texte original- différent de celui publié en 1960 par G. Debord, J. de Jong et A. Jorn- rédigé en danois, cosigné , entre autres, par C. Bang, E. Elmgren, J.V. Martin, Staffan Larsson et Jorgen Nash.

Autres contributions de : J.V. Martin, Jorgen Nash, Svan Foerster, Gottfried Benn, Paul Celan, Sven Dalsgaard et John F. Ernst.

 

Vendu

 

 

 

 

#3

[Guy Ernest Debord & Asger Jorn]

MUTANT

Critique européenne des corps académiques des universités, collèges et instituts de recherche de la métropole de new york et de l’aire de cambridge-boston ; à propos du programme inadéquat que les susdits viennent de soumettre au président kennedy et au gouverneur rockefeller, dans le but de renverser l’absurde processus de la défense civile aux états unis.

Paris, Mutant, correspondance 32, r. de la montagne-Ste-Geneviève, Paris-ve, France. [1962].

Feuillet. [120 X 320 mm.] imprimé en marron sur papier beige, au verso texte en anglais.

 

Tract rédigé par Guy Debord et Asger Jorn en anglais et en français en réponse à l’annonce faite par le “Civil Défense Letter Committee” parue dans l’édition internationale du New York Times du 30 décembre 1961, du projet de construction d’abris anti-atomiques pour protéger la population américaine. Ce tract annonce également la publication, par le “Comité européen pour la poursuite de l’expansion humaine” de la revue Mutant pour le printemps 1962.
Cette revue ne sera pas publiée.

 

450 Euros

 

 

 

 

 

#4

REVO

Nos 1, 2, 4, 5. [le numéro 3 n’est pas paru].

Avec : Revo. Nouvelle série. Probablement seul numéro paru.

Collection complète.

Bruxelles | 1966 – 1967

4 fascicules [110 X 300 mm], agrafés.

Revue du groupe Provo belge. Textes en flamand [et en français dans le No. 1].
Collaborateurs anonymes désignés par leurs prénoms : Herman, Muriel, Koen, Roel, etc.
Le No 4 est le reprint du No. 1 de la revue Provo qui avait été saisi et détruit par la police hollandaise.
Avec :
Revo. Nouvelle série. Probablement seul numéro paru. (1969)
Fascicule in-4 ronéoté sur des papiers de différentes couleurs, agrafé.
Premier numéro préparé avec la collaboration de K.R.E.A. (International Organisation in Aid of Young Creative Artits)

Joint :
– Revo belgies blad voor Provoos.
Feuillet [220 X 335 mm.] imprimé en rouge sur papier blanc. Plié en 2, tache au bord supérieur.
– Provo Bruxelles. Provokatie. N° 4.
Feuillet [215 X 275 mm.] ronéoté au recto en français, au verso en flamand. Plié en 2
– Revo is uit ! Het blad van het belgies provotariaat.
Feuillet [215 X 275 mm.] ronéoté au recto. Plié en 4. [Annotation manuscrite au stylo au dos].
– Carte postale de Revo indiquant les numéros publiés de la revue.
On y apprend qu’en raison du coût élevé de la publication la parution du No.3 est reportée -il ne paraîtra finalement jamais- et que la publication d’un sixième numéro fut envisagée.

 

1500 Euros

#5

Zengakuren

TWENTY YEARS’ STRUGGLE

Tokyo, Secretariat of Zengakuren, 1967.

Fascicule [180 X 260 mm.] de 48 pages, illustrées de photographies, agrafé, couverture illustrée.

Texte en anglais.

 

Compte rendu historique des mouvements japonais du Zengakuren par ses dirigeants, illustré de nombreuses photographies en noir et blanc de manifestations et de leurs répressions policières.

Apparu en 1948, Zengakuren est un groupe anarchiste révolutionnaire, luttant contre l’impérialisme américain et japonais et l’armement nucléaire. Il s’illustre également dans les luttes étudiantes sur les campus. Il sera un temps en contact avec l’Internationale situationniste.

 

Vendu

#6

LES BASES DE LA BANALITÉ

Sans lieu, ni date [1967].

Feuillet remplié [420 x 560 mm.], illustré et imprimé en noir sur papier crème, recto/verso.

 

Texte signé par le Groupe anarchiste de Rennes [Jean-Pierre Caro, Jean-Marc Charmillon, Raymond Cospérec, Loïc Le Reste, Hervé Merour, Alain Meyer, Jérôme Perron] et par le Groupe Libertaire de Ménilmontant [Guy Bodson, Gérard Joannès, Jacques Le Glou, Nicole Le Foll, Pierre Lepetit, Jacques Meisel, Yves Raynaud, Bernard Stepanyk]. Contient Correspondance avec un cybernéticien de Guy Debord, une citation tirée du Théâtre et son Double d’Antonin Artaud.
Illustré de photographies et bandes dessinées détournées.
L’ensemble est d’inspiration anarchiste-situationniste.

 

150 Euros

 

#7

Groupe Libertaire de Menilmontant

PROLÉGOMÈNES À UN PREMIER MANIFESTE POUR UNE INTERNATIONALE ANARCHISTE

Paris, Groupe Libertaire de Ménilmontant, mai 1967.

Plaquette in-8, [200 x 140 mm.], agrafée, de 15 pages, 2 reproductions.

 

Critique de la Fédération Anarchiste : “L’anarchisme est mort, Vive l’anarchie”.

 

100 Euros

#8

UTOPIE

No. 1 [sous-titré Sociologie de l’urbain] à 17.

[Collection complète].

Directeur-gérant : Hubert Tonka.

Paris, mai 1967- décembre 1977.

18 numéros en 17 fascicules [1 numéro double + 1 numéro 4bis], différents formats, brochés, couvertures imprimées différentes pour chaque numéro.

 

Le Groupe Utopie fut fondé en 1967. Il réunit le groupe AJS Aérolande, formé par les architectes Antoine Stinco, Jean Aubert et Jean-Paul Jungmann en 1966, les sociologues Jean Baudrillard et René Lourau, les urbanistes Hubert Tonka et Catherine Cotet et l’architecte paysagiste Isabelle Auricoste. Ensemble, ils publient la revue éponyme s’inscrivant dans le sillage du philosophe marxiste Henri Lefebvre et de l’Internationale Situationniste.

UTOPIE milita sur les thèmes: “Architecture et lutte des classes” et “Sociologie de l’urbain». Les architectes rompirent avec la revue dès le No.4.

 

4 500 Euros

#9
J. Gerz, J.-F. Bory et A. Hubschmid


PARIS-MAI – LA NUIT DU 13 MAI 68


Paris, Agentzia 3, [1968], 2 disques factices imprimés l’un sur papier jaune titré “Réaction”, l’autre sur papier orange titré “Révolution”, chacun avec découpes de fenêtre, montés avec un rivet au centre sur un carton blanc imprimé de textes et de photos de mai 1968, contenu dans une pochette format L.P. [300 X 300 mm.] illustrée au recto d’une photographie d’une manifestation de mai 1968, et au verso des extraits du journal “Le Monde”.

 

Agentzia fut un projet éditorial multiforme – à la fois revue et collection de livres, d’affiches, de divers objets imprimés – créé à Paris en 1967 à l’initiative de Jean-François Bory, Jochen Gerz et Arthur Hubschmid. Paris -Mai est le 3 ème volume de cette publication.
Pochette légèrement défraichie.

 

Vendu

#10

[Guy Debord]

UN INEDIT DE LOUIS ARAGON

Comité d’action poétique et prolétarienne. Communiqué

S.l.n.d. [Paris C.M.D.O. [Conseil pour le maintien des occupations], 1968]

 

Ce tract prétendument rédigé par un « comité d’action poétique et prolétarienne créé par des ouvriers et des travailleurs intellectuels employés par les organes du Parti Communiste Français n’approuvant pas la ligne défaitiste du bureau politique » fut distribué par le C.M.D.O. en juin 1968.

Ce pastiche, de même que le poème inédit d’Aragon qui finit par le vers « Le stalinisme a fait son temps » sont attribué à Guy Debord.

 

Vendu

 

#11

Comité Enragés-Internationale situationniste

DEFINITION MINIMUM DES ORGANISATIONS REVOLUTIONNAIRES

Tract, [210 x 297 mm.], miméographié au recto.

Ce texte fut adopté par la VIIe Conférence de l’I.S. qui se tint à Paris du 5 au 11 juillet 1966, puis publiée dans le numéro 11 de la revue Internationale situationniste, en octobre 1967. Le 15 mai 1968, dans la Sorbonne occupée, le Comité Enragés-Internationale situationniste le distribue sous forme de tract. Celui-çi aura une grande influence sur tous les mouvements conseillistes nés après Mai 1968.

200 Euros

 

#12

Conseil pour le Maintien des Occupations

QUE PEUT LE MOUVEMENT RÉVOLUTIONNAIRE MAINTENANT ?

Sans lieu ni date, Conseil pour le Maintien des Occupations. [Paris, mai 1968].

Affichette [180 x 245 mm.] imprimée en blanc sur fond noir.

250 Euros

 

#13

Mouvement pour l’instauration des conseils ouvriers

– QU’EST-CE QUE LE POUVOIR DES TRAVAILLEURS

– POURQUOI DES CONSEILS OUVRIERS

– POUR EN FINIR.

S.l.n.d. [Paris, 1968]

3 tracts [210 x 297 mm.], miméographiés au recto.

De nombreux groupes conseillistes gravitèrent autour du C.M.D.O. durant l’occupation de la Sorbonne. Bien que regardés avec méfiance par celui-ci, ils donnèrent une audience croissante au mot d’ordre des Conseils Ouvriers. Ceux-ci renaîtrons au milieu des années 70 et marqueront un retour du mode d’organisation des luttes ouvrières en dehors -voire contre- les syndicats, selon des méthodes d’action directe.

 

Vendu

#14

RÉVOLUTION CULTURELLE

Cahiers bimestriels. No.1/2. Juin 1969.
Directeur de publication : M. Burkhalter.

Paris, Imprimerie NPP, 1969. In-4 [225 X 300 mm.],
70 pages abondamment illustrées, couverture illustrée d’un photomontage.

 

Publication Maoïste rédigée par un groupe de militants des universités de Vincennes et de Censier- Sorbonne réunis à partir d’une pratique politique commune : La Révolution Culturelle Prolétarienne.

 

Vendu

 

#15

SURVIVRE ET VIVRE

Directeur de publication : C. Chevalley, puis A. Grothendieck

Montréal, puis Paris, Survivre puis Survivre et vivre,1970 – 1975.

19 numéros sont parus.

 

Nous proposons les numéros suivants :

 

Numéro 9, août-septembre 1971, 39 pages.

Numéro 10, octobre-novembre 1971, 41 pages.

Numéro 11, mars 1972, 40 pages.

Numéro 12, juin 1972, 41 pages.

Numéro spécial « Méditerrané », Juin 1972, 24 pages

Numéro14, octobre-novembre 1972, 48 pages.

Numéro 15, janvier-février 1973, 32 pages.

Numéro 17, hiver 1973, 48 pages.

Numéro 18, courant 1974.

 

Fascicules [210 X 297 mm.], imprimés en offset, illustrés, agrafés, couvertures illustrées.

Illustrations et couvertures de Didier Savard

 

« Survivre », renommé ensuite « Survivre et vivre », fut fondé le 27 juillet 1970 à Montréal par et Pierre Samuel, C. Chevalley et A. Grothendieck tous trois mathématiciens reconnus. Le groupe est très influencé par le mouvement hippie américain, le pacifisme et l’écologie. D’août 1970 à juin 1975, il publie la revue éponyme.

Son but, comme l’explique Alexandre Grothendieck, est « la lutte pour la survie de l’espèce humaine, et même de la vie tout court, menacée par le déséquilibre écologique croissant causé par une utilisation indiscriminée de la science et de la technologie et par des mécanismes sociaux suicidaires, et menacée également par des conflits militaires liés à la prolifération des appareils militaires et des industries d’armement ». Très visionnaire, le groupe a disparu dans le milieu des années 1970, ses membres se dispersant, ou rejoignant des groupes plus politiquement engagés, voire des revues comme « La Gueule ouverte ».

 

Chaque numéro : 80 Euros

#16

LA GUEULE OUVERTE

Sous-titré “Le journal qui annonce la fin du monde. Mensuel écologique”, puis à partir du No. 25 “Hebdomadaire”, puis à partir du No. 121 “Hebdomadaire d’écologie politique”, puis à partir du No. 161 “Combat Non-violent. Hebdomadaire d’écologie et de désobéissance civile”, puis à partir du No. 227. “Hebdomadaire”.

No. 1 [Nov. 1972] au No. 314 [Mai 1980].

Collection complète.

Fondateur Pierre Fournier. Rédaction : Isabelle Soulié, Georges Bernier, Emile Premillieux, Françoise Danam, Anne Vergne, Pierre Mabille.

Paris, Éditions du Square puis Éditions Patatras, 1972-1980.

314 Fascicules in-folio [de 300 X 360 à 290 X 425 mm.] de 12 à 48 pages.

No. 143 du mercredi 2 février 1977 numéroté par erreur 142 ; No. 239 du 6 décembre 1978 numéroté par erreur 238.

 

La Gueule ouverte, « le journal qui annonce la fin du monde » est créé en 1972 par Pierre Fournier alors journaliste à Charlie Hebdo. Le rejoignent Cavanna, Reiser et Cabu eux aussi membres de la rédaction de l’hebdomadaire satirique.

C’est le premier journal à grand tirage à diffuser largement les idées écologistes, publiant les premiers articles consacrés aux dangers de l’amiante, à la “mort” des océans, et à la “malbouffe” et qui va théoriser une écologie contestataire, anarchiste, libertaire, anti-militariste et anti-nucléaire.

La Gueule Ouverte s’est aussi voulue pratique, dans l’esprit des “Whole Earth Catalogue” américains, apprenant à ses lecteurs à construire un capteur solaire, une pompe à chaleur, une éolienne… et à travailler et produire autrement.

 

6000 Euros

#17

G.I.T., Groupe d’Insoumission Totale

ENRAGEZ-VOUS !
2 numéros non datés et non numérotés, [sur 4 ?]

Responsable : Martial Gardona.
Lyon et Grenoble, [1973-1974].

2 fascicules [275 X 380 mm.] de 4 pages illustrées.

 

Essentiellement consacré à l’insoumission, les articles ne sont généralement pas signés, on relève cependant les noms de Serge Livrozet et de Paul Poitrot. L’un des 2 numéros contient un long article consacré à l’anarchiste catalan Puig-Antich et le récit des diverses actions menées pour “venger” son exécution par le régime franquiste.

 

Joint :


Lettre de quelques gouvernes à leurs gouverneurs. [1973/74]. Signé : G.I.T. [Groupe d’Insoumission Totale]. 2 feuillets [210 X 297 mm.] ronéotés recto verso, illustré en derniere page, agrafé.
Non à l’armée. Objection, insoumission, désertion, luttes dans les casernes. [1977] Signé “Groupe Insoumission”.

Tract [210 X 297 mm.], roneoté recto verso. [défraichi, déchirure sans manque ].

Lundi 19h15, les actualités régionales sont interrompues : pourquoi ?

Non daté [fin 1977], Signé “Groupe Insoumission de Lyon”.

Tract [210 X 297 mm.], roneoté recto verso.

L’armée Mhée. Hée.éee.. Non à l’armée.
Janvier /Février 1978. Signé “Groupe Insoumission”.

Tract [210 X 297 mm.], roneoté recto verso.
– Y’a de l’abus. Mai 1978. Signé “Groupe Insoumission”.

Tract [210 X 297 mm.], ronéoté au recto.

31 inculpés antimilitaristes boycottent la justice.
le 20 juin [1978]. Lyon, Supplément à IRL No.19 et supplément à Objection.

8 pages [210 X 297 mm.] imprimées, illustrées.

Coucou, nous revoilà ;  Déjà un mois de détention… [1978]. Signé “Groupe Insoumission de Lyon”.
2 Tracts [210 X 297 mm.], ronéotés au recto.

 

Groupe anti-militariste d’action contre la conscription, fondé à Lyon, appelant à l’insoumission collective, le G.I.T -actif au milieu des années 70- participa à de nombreuses manifestations et soutint les insoumis incarcérés. Vingt-cinq membres du Groupe Insoumission furent inculpés pour « incitation à la désertion et à l’insoumission », et furent jugés à Lyon, le 30 janvier 1978. À cette date, deux mille deux cents objecteurs refusaient leur affectation autoritaire.

 

L’ensemble : 450 Euros

#18

ATTICA

s.l.n.d [Paris,1974]

1 volume [140 x 210 mm.], 47, [1] pages, 6 illustrations photographiques, agrafé.

 

 

Brochure publiée par le distributeur de films MK2 diffusion avec la collaboration du Syndicat de la magistrature, du comité d’action des prisonniers et du mouvement Action judiciaire à l’occasion de la sortie française du documentaire de Cinda Firestone Attica, consacré à la mutinerie des détenus de cette prison américaine et au massacre qui s’ensuivit. Outre un entretien avec la cinéaste il contient de nombreux documents relatifs aux mouvements de prisonniers dans les prisons françaises de 1971 à 1973.

Couverture défraichie.

 

80 Euros

#19

[Mustafa Khayati et Latif Lakhdar]

SULTA-AL-MAJALISS
[Le Pouvoir aux Conseils] No.1 [Seul paru]

Christian Labrande, Paris, [Adresse probablement fictive], January 1974.
1 fascicule 170 X 240 mm., 160 pages, agrafé, couverture imprimée.

 

Conçu et rédigé à Beyrouth par Mustafa Khayati et Latif Lakhdar, sa publication fut interrompue par la guerre civile.
C’est le seul ce numéro paru de ce périodique en langue arabe inspiré par les idées conseilliste et situationniste. Comme les publications situationnistes, il comporte une mention anti-copyright. Contient, entre autres, les textes suivants : Tout le pouvoir aux conseils ; L’origine des conseils : La révolution de 1905 ; Une critique de la religion : La vie contre la religion ; L’organisation des conseils, etc.

 

800 Euros

 

#20

LE QUOTIDIEN DES FEMMES.

No. [1] novembre 1974 au No. 10 juin 1976. [Collection complète].

Le Quotidien des femmes – Paris | 1974 – 1976

10 numéros format journal [310 X 380 mm.] de 4 à 24 pages.

Directrice de publication A. Grugnardi.
Numéro spéciaux “Contre l’année internationale de la femme”, “contre toutes formes de viol, d’agression, d’abus de pouvoir” ou numéros réalisés par des femmes prostituées, combattantes, bafouées, battues, colonisées, prisonnières.

 

A la disparition du “Torchon brûle”, Antoinette Fouque fondatrice des Editions des femmes crée “Le Quotidien des femmes” en mars 1974. En 1976, après dix numéros, le journal cesse d’être publié, avant de trouver une nouvelle forme sous le titre “Des femmes en mouvements”. [Voir numéro suivant]

 

Vendu

#21

DES FEMMES EN MOUVEMENTS

1ère série. Collection complète.

No.1 (dec.77/Janv.78 (au No.12/13 (dec.78/Janvier 79).

Des femmes en mouvements – Paris 1977 – 1979.

11 fascicules (dont 2 Nos doubles 8/9 et 12/13) in-4 (235 X 275 mm.), de 96 à 112 pages abondamments illustrés en noir et blanc, couvertures illustrées en couleurs, agrafés

Directrice de publication A. Grugnardi.

 

650 Euros

#22

MORDICUS

Nos. 0 [octobre 1990] à 11 [hiver 1993/94] avec un No. 11 hors-série “Spécial USA” juin 1994 [collection complète].

Responsables : G. Laurière [No. 0], Florence Tosi [1 à 4], puis Serge Quadruppani.

Paris, Les Mordicants, 1990-1994.

13 fascicules [260 X 383 mm.], puis à partir du No. 9 [230 X 300 mm.] de 8 à 22 pages chaque [72 pages pour le No. hors-série], [y compris les couvertures], abondamment illustrés.

 

Fondé en 1990, le journal est publié par le groupe Les Mordicants, réunissant des militants et des écrivains issus de la mouvance autonome et post-situationniste.

Mordicus se veut satirique et subversif. Il vise à une analyse critique de la société, de la culture contemporaines et développe une critique radicale des médias, maniant en permanence la provocation, l’ironie, le canular, le détournement et le second degré.

 

Vendu

#23

SMUT !

Anarchist Pseudo Artwork.

Issue 1 et 2 [Collection complète]

Auto-édité – Gent (Belgique) | 1996.

2 fascicules [210 X 297 mm.] de 15 et 16 feuillets photocopiés, agrafés.

 

Ces photomontages furent originellement conçus pour être imprimés au format affiche, les circonstances firent qu’ils furent finalement publiés sous forme de « Zine ».

 

150 Euros